Taste of Paris 2016 : interview du chef Kei Kobayashi

Comme vous le savez sans doute, Taste of Paris est l’événement qui va réunir pas mal de gourmands en février. La deuxième édition de ce festival se tiendra du 11 au 14 février et mettra à l’honneur 17 chefs, toujours sous la nef du Grand Palais. Pour la deuxième année consécutive, Kei Kobayashi fera partie des chefs présents, avec entre autre proposition, rien de moins que son plat signature : les fameux gnocchis aux truffes et jambon ibérique. Pour le prétexte d'une interview (à lire plus bas), une récente visite m’a permis de reprendre la température, histoire de valider ce plat et.. tant d'autres. Voici donc comment arrivent les gnocchis, ...

Le Gabriel : Jérome Banctel sort le grand jeu de la Réserve

Au sein du très chic et imposant hôtel La Réserve, le chef Jérôme Banctel a pris ses marques depuis une petite année. L’endroit est élégant, et a beaucoup de charme à la nuit tombée. On reconnaitra le style éprouvé de Jacques Garcia, qui sans faire ici de miracles, réussi à créer ce qu’il sait faire de mieux : une ambiance. Dès l’arrivée dans la salle de restaurant une odeur m’interpelle : celleci embaume la truffe. Le chef me confiera alors se servir du précieux champignon pour parfumer la pièce avant le service. Une idée ingénieuse, qui moi, me mets en appétit ! Et l’appétit il vient facilement quand on tombe sur ...

Le Pigalle brunch by Alix : vaut clairement le détour

Le Pigalle est un hôtel qui vient de voir le jour dans ce quartier éponyme qui ne cesse de nous surprendre par son renouveau et ses ouvertures incessantes. Au rez-de chaussée, un espace super agréable à pris possession de l'entrée, très loin des « halls » d’hotels froids. Si bien que l'on ne sait plus si l'on est dans un restaurant, un bar, ou chez des copains tellement l'espace est familier et chaleureux dès le premier regard. C’est la première édition du brunch que je suis venu tester et le moins que l’on puisse dire c’est qu’Alix Lacloche était déjà bien rodée. La veille, elle me faisait saliver ...

Dilia : la relève Italienne

Ce bouge vous le connaissez sans doute déjà, et pour cause, il a été longtemps le terrain de jeu de Simone Tondo à l'époque du Roseval. Au coeur de Ménilmontant, dans une déco quasi inchangée, c'est dorénavant le chef Italien Michele Farnesi qui tire les manettes de ce bistrot moderne, placé sous le signe de la sincérité et qui se nomme désormais Dilia.Une carte de saison avec peu de propositions pour coller au plus près des produits, simples et élégants à la fois. Un bistrot italo-français où l’on se régale, dans une ambiance très cool, agrémentée d’un service enjoué que Clémence se charge d'assurer avec bonne humeur. Deux ...

Restaurant Pages : un gastronomique dans la séduction pure

Direction l’Etoile, dans cette rue discrète qui cache bien son jeu. Moins visible que son annexe récente, le 116, cette table gastronomique révèle à la fois beaucoup d’élégance et d’évidence. L’endroit réussit le pari d’être à la fois sobre et attrayant : la salle épurée mais confortable, laisse place à un ilot central. La cuisine est littéralement intégrée dans la salle et le ballet des cuisiniers qui s’agitent sous cette superbe suspension est un spectacle apaisant. Encore un chef japonais en cuisine ici, et pas des moindres : Riujy Teshima, alias « Teshi » a officié entre autres au Passage 53, chez Senderens, et au non moins fameux In De Wulf en Belgique. Ici ...

La Bauhinia : éclectisme façon Palace

Direction l'hôtel Shangri-la Paris aujourd'hui pour découvrir un lieu étonnant qui se nomme la Bauhinia (le nom de cette fleur présente sur le drapeau de Hong Kong). C'est l'un des trois restaurants que propose le lieu, en plus du Shang Palace et de l'Abeille. Dans un cadre enchanteur, le restaurant se niche sous une verrière étonnante, oeuvre d'un disciple d'Eiffel. Ce qui m'enchante au premier abord, c'est une carte peu commune à Paris : des plats typiquement Français côtoient des spécialités du Sud-Est Asiatique. C'est franchement attirant si vous êtes ouvert à cette cuisine, et/ou que vous aimez également vous laisser tenter par un bon classique de chez nous. A noter ...

Bistrot Belhara : la valeur sûre de votre automne

L'automne arrive et ses envies de bien manger également. Ca tombe bien j'ai la planque qu'il vous faut : un truc facile, chaleureux, et dans un quartier agréable. On file dans le 7ème, rue Duvivier. Ici ça fonctionne en menu carte et ça n'est pas pour nous déplaire : de beaux plats de bistrot Parisiens, pas si classiques que ça dans les associations, et tentant dans les intitulés et produits utilisés. Pour démarrer donc la fricassé gourmande du bistrot : champignons, ris de veau, foie gras, poulpes de roche et olives noires ! En clair, ça donne ça :C'est parfaitement associé, cuit et assaisonné. Un peu de chair qui ...

La table du Lancaster : élégance de saison

C'est dans un écrin sobre et élégant, au sein de l'hôtel éponyme du 8ème arrondissement, que nous accueille la Table du Lancaster. A un (seul) pas des Champs Elysées, le calme et la sérénité des lieux contrastent avec l'agitation de l'Avenue la plus célèbre du monde. L'hotel est confortable, il est classé 5 étoiles, et ne ressemble pas au standard des chaines en la matière. Il en va de même pour le restaurant qui se distingue lui aussi par son atmosphère cosy. En ce début d'Automne, nous sommes venus voir comment le chef Julien Roucheteau tire son inspiration des produits de saison avec lesquels il compose plusieurs propositions sur ...

La Bourse et la Vie : Daniel Rose a encore frappé

Nous sommes ici à deux pas de la Bourse, dans la presqu'endormie rue Vivienne. Caché derrière d'opaques rideaux, l'endroit est assez minuscule et sa configuration en longueur lui donne un coté cosy très intime. Une ambiance de bistro chic, tamisé et avec des banquettes confortables. Après Spring, c'est ici qu'à choisi d'installer sa seconde adresse le plus américain des chefs parisiens, Daniel Rose. L'endroit est accueillant et on s'y sent tout de suite bien. Même la carte a quelque chose d'immédiatement réconfortant. Le temps de choisir parmi les propositions et ces sublimes gougères arrivent, comme pour annoncer le ton du repas : des classiques revisités par un twist de ...

L’ami Jean : convivialité et régal assurés

L'ami Jean fait partie de ces endroits difficilement qualifiables. On pense que l'on va rapidement démasquer ce qui se cache derrière cette apparente simplicité, sans doute dans un mélange de bistro et de gastro, mais il n'en est rien de moins évident. Ce qui est certain en tout cas c'est qu'on s'y régale avec frénésie, dans une bonhomie ambiante, portée par son charismatique chef Stéphane Jego, qui a délibérément décidé de faire de cette ancienne auberge basque, un endroit à part. Lui qui a longtemps été le second d'Yves Camdeborde à la Régalade, nous impose depuis une douzaine d'année sa vision des choses. Et ce n'est pas vraiment pour nous déplaire. A la ...

Clown Bar : une assiette des plus sérieuses

Direction le cirque d'hiver dans un ancien bar mythique de Paris reconverti depuis l'année dernière en bar à tapas sophistiqué et modeux, agrémenté d’une carte de vins natures très pointus. Au manettes, l’équipe de Saturne et l’efficace tenancier Xavier Lacaud en salle. En cuisine, le chef Sota Atsumi (et sa brigade japonaise) que l’on a connu chez Vivant. On démarre avec de jolies panures qui changent souvent, parfois des écrevisses ou encore des bûlots comme ce soir-là. Tous les ingrédients de la réussite sont là : une panure légère et une mayonnaise savoureuse et délicatement pimentée. A picorer également de la ventrèche de noir de Bigorre, découpée finement comme une feuille ...

116 Pages : le lieu que l’Ouest attendait

C'est la bonne surprise de cette rentrée, en rodage discret depuis le mois de Juillet. Il a tous les codes d'un bistro de l'Est parisien, la prétention en moins : décor épuré, carte de vins natures, et chef japonais derrière tout ça. S'il ouvre à l'Ouest, dans une rue tranquille de l'Etoile, c'est aussi parce qu'il est l'annexe du restaurant gastronomique Pages du chef Ryuji Teshima (dont je vais vous parler prochainement), situé dans l'immeuble voisin. La carte plutôt riche pour des propositions à l'assiette à partager, et qui s'agrémente quotidiennement de suggestions selon les arrivages, nous fait demander si l'on est dans un bar à vin ou un vrai restaurant. En ...

Akrame : deux étoiles plein les yeux

Il existe des déjeuners plus conviviaux que d'autres. Partager la compagnie de passionnés, dans un endroit où l'on est bien reçu, assure irrémédiablement un souvenir heureux pendant plusieurs jours. Oui, mais quand il s'agit de se remémorer la table avec discernement, sans tous ces ingrédients "annexes" qui apportent le succès à cette expérience, c'est là que peu de restaurants peuvent se targuer d'avoir un intérêt aussi poussé que celui dont je vais vous parler ici. Je vais vous avouer une chose : je n'ai pris que peu de notes, me laissant porter par la magie de l'instant que j'ai voulu vivre pleinement, et comprenant très vite que les photos se suffiraient ...

Fumiko Kono à la Cour Jardin du Plaza Athénée

L'été qui revient c'est un rituel de bonnes nouvelles comme les terrasses qui rouvrent mais pas seulement : il y a aussi des nouveautés comme ici à la Cour Jardin qui fonctionne de Mai à Octobre, qui accueille une chef que je suis depuis longtemps. Dans un cadre très privilégié et en plein coeur de l'avenue Montaigne, la chef japonaise Fumiko Kono (ancienne de Passard) et désormais protégée d'Alain Ducasse, vient ici proposer quelques interprétations à sa façon sur la carte. Elle y a créé entre autre un Bento que nos venons tester ici. Pour patienter : petite foccacia et huile d'olive ou quelques attentions Palace bien agréables. Egalement une ...

975 : un ovni tel qu’on aimerait en voir plus souvent

Autant le dire d'entrée de jeu l'endroit ressemble à un ovni dans ce quartier. Mais à un ovni qu'on aimerait voir se poser plus souvent près de chez nous. La déco exterieur et sa couleur pas franchement discrète (mais réussie) détonnent sérieusement avec les boutiques du quartier. En passant la porte on pourrait donc se dire que l'endroit cherche à se faire remarquer. On va vite s'apercevoir que tout ça n'est pas de l'esbroufe. Aux commandes le chef japonais Taiki Tamao et son second nous exécutent en duo une cuisine aussi pimpante que le la couleur fluo de la façade extérieure. Une cuisine Française avec parfois quelques agréments exotiques bien vus.  Pour ...

Rencontre : François Thibault, maître de chai de Grey Goose

Je démarre avec ce billet une série nouvelle d'articles intitulés "Rencontres". Les riches métiers qui gravitent autour de la Restauration et de la Gastronomie en général, recèlent de passionnés dont je vous ferai découvrir l'univers dorénavant. Notre première rencontre nous plonge dans le monde des spiritueux. Pour cela un cadre : Deauville et l'hôtel Normandy. Rien de tel que ce lieu cosy et son bar me direz-vous, pour une rencontre autour d'un alcool. Et pourtant ce n'est pas exactement là que va se passer la rencontre, mais plutôt dans un Citroen Type H magnifique, entièrement customisée aux couleurs de la Boulangerie Bleue et qui va servir d'écrin à la dégustation : c'est en effet le plus petit ...

Ne ratez rien, abonnez-vous ici :
Promis nous n'envoyons pas de spam et ne vendons pas votre adresse
Ne plus montrer
%d blogueurs aiment cette page :