Le Caffè Stern est une adresse dont vous allez entendre parler.
Nichée près de la bourse dans le passage des panoramas, à la place de l’ancien graveur éponyme, le lieu joue le registre du charme et du bling boosté par une déco réussie, dont seul Starck a le secret.photo 18

Même si des classiques de son style sont (trop facilement?) reconnaissables, le charme fonctionne et la salle du fond, différente de l’espace café ouvert toute la journée à l’entrée, offre un confort indéniable dans une atmosphère distinguée et cosy.

photo 2

L’endroit se veut résolument tourné vers une clientèle bien choisie (avec des prix en toute logique avec le lieu) et il y a fort à parier qu’avoir sa table le soir sera bientôt réservé à quelques happy few.

Le résultat de l’ambiance à mi-chemin entre le café et la trattoria de luxe donne quelque chose d’assez glamour.photo 12

Il est logique que s’y bouscule une clientèle à la fois branchée et un peu show off.
Ce soir là on pouvait notamment croiser Philippe Starck himself ou encore le grapheur André.

Quand cela est bien fait je veux bien être client de ce type d’endroit. Alors qu’est-ce que ça donne concrètement?

photo 9

Un de ces endroits qui a tout pour être “à la mode” mais pas seulement. Ici l’assiette a du peps et du talent même, à la fois dans la proposition et dans la réalisation.

photo 6

Pour ma part j’ai trouvé le prix du menu dégustation à 110 euros un peu impressionnant en prix, je me suis donc dirigé vers la carte avec les propositions suivantes :photo 8

D’abord quelques antipastis à partager comme cette fameuse pizza vapeur dont vous avez déjà peut-être vu des photos un peu partout.
Elle est partie pour être un must… de moelleux surtout. Bonne, mais pas non plus hallucinante… surtout à 18 euros les quatre minis parts, pardon, je devrais plutôt dire quatre “bouchées”.photo 13

Courge, brocolis, épinards, graines de courge et bergamote. De la fraicheur des matières premières évidente, des légumes de saison et puis… voila.

Egalement quelques propositions de bouchées, sensiblement identiques à des tapas mais version vénitienne, avec cet arancino farci au ragout de viande et dont le riz au safran exprimait tous ces arômes.
Les grains de riz avaient l’air agglomérés mais une fois en bouche ils fondaient en se détachant tous. Une réussite au prix doux de 3,5 l’unité.photo 15

Une autre version de bouchée avec cette crème de morrue entre deux morceaux de polenta. Bien, mais il fût décevant que l’ensemble n’arrive pas tiède ou chaud, surtout que la polenta était un peu huileuse, ce qui passe vraiment moins bien quand c’est froid…

photo 14

Passons aux choses sérieuses dorénavant avec le traditionnel “primi plattti” ou premier plat.
Spaghettis alla carbonara, à l’huile d’olive extra vierge : cuites à la perfection avec un goût excellent, ces spaghettis épais ne servaient pas que de prétexte parfait à une sauce délicate et parfaitement équilibrée.
Leur taille était plus épaisse que d’ordinaire et ils étaient vraiment gouteux. Un joli plat, que j’ai surtout vécu comme… une mise en bouche, étant donné la quantité ridiculement servie !

photo 16

Le risotto à la truffe était lui aussi parfait en cuisson, en goût et en onctuosité. A peine plus généreux que les spaghettis, il peut tout juste convenir en plat principal si vous n’avez pas trop faim.photo 17Des propositions dynamiques et originales à la carte des vins, notamment avec des offres au verre de qualité comme ce vin blanc pétillant, rond, très équilibré et aux bulles ultra fines. Une belle alternatives à nos champagnes traditionnels, pour rester dans le ton et le charme de ce que l’Italie a de mieux à nous offrir.photo 5

Pour continuer, un prosecco en méthode champenoise délicat et non sucré, servi cette fois ci en magnum. Non filtré, et donc légèrement trouble, dont l’acidité est maitrisée pour le rendre extrêmement plaisant.photo 10

Un mot sur le service très pointu, évidemment en italien, mais qui n’en fait pas trop. Rare d’arriver à ce type d’équilibre à Paris.

L’offre est vraiment séduisante (une belle cuisine dans un bel endroit), mais on retiendra surtout la frustration des plats réduits à des portions trop petites. Il y a un vrai décalage entre les prix et la générosité pratiquée dans les assiettes.

On aurait envie d’y retourner pour le typique “apéritivo” Italien, c’est à dire pour picorer quelques bouchées et gouter à de bons vins. Egalement quelques propositions sucrées et un café superbe vient parfaire cette pause gourmande possible tout au long de la journée. C’est une nouveauté à souligner que ce concept ouvert de 8h30 à minuit comme un lieu de vie qui revêt plusieurs facettes au cours d’une même journée.

Et pour un diner alors ? Oui si votre budget vous le permet, car vous y trouverez un compromis qualité et ambiance rare à Paris, avec une carte intéressante. C’est un peu une soirée hors du temps qui, en bonne compagnie, mérite bien ce genre de fantaisie.

Menu à 35 euros au déjeuner. Compter 100 à 120 euros le soir.

Caffé Stern
47, passage des panoramas
75002 Paris
+33 1 75 43 63 10
https://www.alajmo.it/en/sezione/caffe-stern/caffe-stern

A propos de l'auteur

Parisien, la trentaine, passionné de cuisine, de cigares, de jazz, et de voyages. Je me nourris un peu de tout ça chaque jour. Je partage ici les adresses qui m’ont séduites, pensant qu'il serait dommage de s'alimenter trois fois par jour par nécessité uniquement.

Articles similaires

10 Réponses

  1. Grace

    Ca m’a l’air WAOU ! La déco, l’assiette, les prix et les maxi horaires ! Un chouette endroit que je note sur mes tablettes pour le faire découvrir à la famille et aux amis qui viennent faire les touristes de l’étranger, pour leur en mettre plein les mirettes.

    Répondre
  2. Delph

    alors j’ai testé et verdict… super décevant…
    le lieu est très agréable, décor, lumière, ambiance… RAS ça colle bien
    mais alors il n’y a que ça d’intéressant!

    la nourriture… plat, fade, sans intérêt. un resto italien très moyen
    les vins… pas mieux…
    l’équipe… nulle, la sommelière est sympa mais c’est tout. le responsable de salle est hyper stressé, les serveurs désagréables, on vous presse pour libérer les tables. et puis un lieu comme ça mérite une équipe qui sait y mettre la bonne ambiance!!! on voudrait du charme, de l’humour, de la chaleur!!! et ben c’est raté!!!

    donc pas envie d’y retourner…

    Répondre
    • adrienfoodinparis

      Hello Delph,
      visiblement tu as eu moins de chance que moi avec l’équipe qui était attentive le jour de mon passage, et le sommelier qui était très avenant et nous a conseillé de belles choses… Heureusement que tu as apprécié le décors finalement 😉

      Répondre
  3. Food Investigatrice

    Merci pour ton article, qui permet d’avoir une bonne vue d’ensemble 🙂

    Cependant il conforte mes appréhensions à savoir que cela semble être surtout un lieu où l’on vient pour se montrer et les prix pratiqués sont disposés à dissuader un bon nombre d’entre nous, surtout pour avoir des quantités de radins.

    La bouchée à 3€50 et la mini pizza végétarienne à 19€ c’est juste un scandale.

    Bref, le genre de lieu prétentieux qui ne me donne absolument pas envie de franchir leur porte.

    Répondre

Laisser une réponse à Grace Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ne ratez rien, abonnez-vous à la newsletter :

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles : revues de belles tables, interviews de chefs, reportages en cuisine, top de la rédaction, tout y passe !