A

u coeur de Saint Germain des prés, rue Mazarine, il existe une adresse discrète au premier abord, qui recèle bien des charmes.

Etna

La salle comptoir de bois, en forme de bateau.

Pourtant, à y voir le monde qui s’y presse jusque tard, on se dit qu’elle doit avoir une bonne raison d’y attirer ses fidèles.

Un bar, dont le comptoir a été dessiné comme une coque de bateau, en bois clair, et entouré de pierre naturelle, comme une invitation à découvrir d’autres horizons.
Une configuration unique (le bar est ici au centre) qui réussi à imposer son mode de fonctionnement : la convivialité avant tout.

Etna bar à vin

L’équipe d’Etna.

Aux manettes de cet endroit, un duo, composé de David et Maxime.

David, le sommelier (à gauche sur la photo), est entre autre passé par Cordeillan Bages, le Meurice, Le Bristol ou encore Akrame.

Etna cave à vin

La sélection des bouteille chez Etna.

La particularité de ce bar ?
Ne servir que des vins naturels, appelés aussi « vins natures”. Par cette définition assez large on entends généralement : avec le moins d’ajouts possibles.
Un travail difficile pour les vignerons qui n’auront pas le droit aux recours (parfois faciles) des correctifs.Une tendance dans l’ère du temps, dont les bénéfices se font ressentir immédiatement : une digestion bien meilleure et plus de mal de tête.

Etna-vin-nature

Des bouteilles partout chez Etna.

Néanmoins au premier abord, vous serez bousculé et il va falloir changer votre conception des choses…à commencer par le goût qu’il vous faudra remettre à zéro.

Quand j’ai rencontré David il y a plus de deux ans, autant dire que je l’ai au départ pris pour un illuminé : « tu vois, il y a deux types de mondes dans le vin , quand tu passes de l’autre coté (le vin naturel), tu ne reviens plus jamais de l’autre (coté) »

Etna-frank-cornelissen

Quelques bouteilles de vin nature, dont celui de Frank Cornelissen, vigneron sur l’Etna en Sicile justement.

Au fil des découvertes et des propositions, il va sans dire que la prophétie répandue ici s’avère juste. David a réussi à en convertir plus d’un, et les adeptes ne se font pas prier.

Aux murs, des bouteilles, mais surtout des hommes et des régions, qui viennent remplir une carte en continuelle évolution.

etna-patrick-desplat

Un blanc de chez Patrick Desplat : petite fleur.

Etna-rue-mazarine

La machine à trancher chez Etna

L’atout de cet endroit ?
Vous proposer des découvertes comme peu, mais également vous étonner grâce à un renouvellement permanent.
Un endroit pointu dans une ambiance rare, autant dire un lieu assez unique à Paris.A la carte c’est une belle surprise : des propositions efficaces mettant en avant des produits de qualité. Aucune assiette ne viendra effacer les vins, elle en seront les compagnes idéales de votre soirée.On salue l’effort de proposer du bon, avec une sélection autour de la mer, de la terre (boeuf de chez Polmard), mais aussi végétale. On est dans la même lignée d’exigence que celle de la sélection des bouteilles, et cela va jusqu’au pain de campagne remarquable. Un détail qui en dit long sur l’endroit!
La Burrata de Salerne aux noisettes torréfiées y est entre autre excellente.

Verres à partir de 7 euros.
Assiettes de 7 à 13 euros

Etna
33, rue Mazarine
75006 Paris
+33 1 46 34 84 52

A propos de l'auteur

Parisien, la trentaine, passionné de cuisine, de cigares, de jazz, et de voyages. Je me nourris un peu de tout ça chaque jour. Je partage ici les adresses qui m’ont séduites, pensant qu'il serait dommage de s'alimenter trois fois par jour par nécessité uniquement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ne ratez rien, abonnez-vous à la newsletter :

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles : revues de belles tables, interviews de chefs, reportages en cuisine, top de la rédaction, tout y passe !