Direction l’hôtel Shangri-la Paris aujourd’hui pour découvrir un lieu étonnant qui se nomme la Bauhinia (le nom de cette fleur présente sur le drapeau de Hong Kong). C’est l’un des trois restaurants que propose le lieu, en plus du Shang Palace et de l’Abeille.

Dans un cadre enchanteur, le restaurant se niche sous une verrière étonnante, oeuvre d’un disciple d’Eiffel.bauhinia-foodinparis

Ce qui m’enchante au premier abord, c’est une carte peu commune à Paris : des plats typiquement Français côtoient des spécialités du Sud-Est Asiatique. C’est franchement attirant si vous êtes ouvert à cette cuisine, et/ou que vous aimez également vous laisser tenter par un bon classique de chez nous.

A noter que la carte propose également quatre plats 100% green, c’est à dire totalement vegan.

Pour démarrer donc voici une de mes tentations dans la partie Française de la carte qui fait toujours du bien, j’ai nommé le foie gras de canard confit, figues et raisons aux cinq parfums.la-bauhinia-foodinparis

Un joli glaçage vient mettre ici en valeur deux morceaux généreux servis à la température parfaite. Un bon compromis entre ce produit traditionnel et une touche de modernité qui ne fait que le sublimer.

Pour continuer ensuite dans le second registre qu’offre la carte, voici le saumon fumé en savoureux bouillon dashi, fine matignon de légumes tendres et fricassée de champignon.bauhinia-food-in-paris

Un saumon presque cru et salé, car fumé, dans un bouillon savoureux, mais bien marqué au grill pour renforcer son gout. C’est un mariage délicat, léger, qui saura ravir les amateurs de finesse.

En face, une fricassée d’agneau au curry rouge et coco. Même si ce plat apparait un peu déroutant par son dressage des plus simples (il est servi comme en Malaisie), une fois en bouche les saveurs ne trompent pas.la-bauhinia-food-in-paris

Le plat est un bel équilibre d’épice sans être trop pimenté et le lait de coco apporte sa suavité à l’ensemble comme dans les traditionnels currys dégustés en Asie.

Pour agrémenter le curry, l’accompagnement proposé est un riz biryani et ses légumes, qui se dévore littéralement à la cuillère.

bauhinia-food-in-paris-1Du croustillant, du frit, du croquant et un goût démentiel pour agrémenter ce qui n’est sûrement pas votre-riz-de-tous-les-jours. Complètement adictif!

Afin de calmer les ardeurs (très maitrisées) du curry, voici un Bourgogne Hautes-Côtes de nuits de chez David Duband qui s’est avéré être un choix extrêmement sûr.la-bauhinia-foodinparis-1

Enfin pour terminer revenons à nouveau en France avec des pâtisseries dignes de ce nom comme ce mont-blanc cassis, myrtilles et petites pointes de meringues.
En tant que fan de ce classique, j’ai aimé la ré-interprétation aérienne, qui vient sublimer le repas sans vous le plomber. La juste dose de sucre, en privilégiant l’accent sur le goût.

bauhinia-food-in-paris-2

Ca craque sous la légère tuile de chocolat, pour nous faire accéder ensuite à 10 centimètres de pur bonheur… Une pâtisserie en délicatesse plus qu’en sucre encore une fois.

En face ça envoi aussi sévèrement dans le registre de la gourmandise avec le dessert du jour à la citronnelle, vanille, et poires rôties autour du sablé.bauhinia-foodinparis-3C’est crémeux, emprunt de parfums connus comme la vanille mais avec une alliance moins fréquente comme celui de la citronnelle et qui apporte la touche exotique.

Etonnamment copieux pour ce genre de lieu, ce menu de la Bauhinia offre une évasion accessible au coeur de Paris et plus encore, d’un Palace, le temps d’un déjeuner. Une première approche très séduisante de ce fabuleux hôtel qu’est le Shangri-là.

Menu déjeuner à 58 euros à composer à partir des suggestions du jour et de la carte des mets asiatiques entre les entrées, les plats et les desserts.

La Bauhinia
Shangri-la
10, avenue d’Iéna
75116 Paris
www.shangri-la.com/Paris

A propos de l'auteur

Parisien, la trentaine, passionné de cuisine, de cigares, de jazz, et de voyages. Je me nourris un peu de tout ça chaque jour. Je partage ici les adresses qui m’ont séduites, pensant qu'il serait dommage de s'alimenter trois fois par jour par nécessité uniquement.

Articles similaires

Une réponse

  1. Alice

    J’aime beaucoup cette adresse pour le brunch, il faudrait que je tente un vrai repas aussi ! Le mont-blanc cassis est diablement appétissant…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ne ratez rien, abonnez-vous à la newsletter :

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles : revues de belles tables, interviews de chefs, reportages en cuisine, top de la rédaction, tout y passe !