Le Pigalle est un hôtel qui vient de voir le jour dans ce quartier éponyme qui ne cesse de nous surprendre par son renouveau et ses ouvertures incessantes.

Au rez-de chaussée, un espace super agréable à pris possession de l’entrée, très loin des « halls » d’hotels froids.
Si bien que l’on ne sait plus si l’on est dans un restaurant, un bar, ou chez des copains tellement l’espace est familier et chaleureux dès le premier regard.lepigalle-foodinparis-1

C’est la première édition du brunch que je suis venu tester et le moins que l’on puisse dire c’est qu’Alix Lacloche était déjà bien rodée. La veille, elle me faisait saliver avec la préparation des scones pour ce brunch, sur son Instagram.

Cette franco Américaine bien installée sur la scène parisienne entre son service de traiteur et son livre Dans ma cuisine nous propose de relever le défi d’une carte qui va “à contre-courant des petits-déjeuners parisiens chers et chiants”.

Une première boisson arrive : un Arnold Palmer, cette boisson mélangeant limonade et thé.Rafraîchissante, elle réveille gentiment les sens en évitant les faux pas comme le trop sucré ou trop acide.Lepigalle-brunch-foodinparis

Ca démarre par une assiette à picorer (oui la mode des assiettes à partager contamine même les brunchs) mais c’est ici pour notre plus grand plaisir avec ces Poffertjes au beurre noisette et sucre d’Okinawa. On se sent comme chez soi en utilisant les doigts, et surtout, ces mini pancakes sont une gourmandise du tonnerre à eux tout seul !lepigalle-foodinparisMoelleux, et un brun grillé sur les rebords, ils fondent en bouche et ne demandent qu’à être expédiés vite fait bien fait les uns derrière les autres. Ca commence bien !

Fraicheur toujours avec cette salade folle de saison qui donne carrément dans le croquant, le vert et le savoureux, avec une vinaigrette fine qui réveille.

lepigalle-brunch-food-in-paris

En réalité elle vient accompagner le plat principal de ce brunch.
Les scones maison, sur lesquels sont venus se poser deux oeufs “sunny side up” et leur chili jam, cette confiture de piment doux qui vient relever l’ensemble.
En clair voici ce que ça donne : Le-Pigalle-foodinparis

Un brunch sans oeufs aurait-il été un brunch?
En tout cas il est agréable de les voir proposer dans une version boostée qui nous rappel que ce ne sont pas exactement ceux que l’on a l’habitude de se préparer : not-exactly-your-everyday-eggs !

Tentation encore avec ces financiers café, crème fouettée et noisettes du piémont. On atteint ici des sommets de gourmandise et on se régale à mordre dans ces financiers à la cuisson parfaite : croustillants sur les bords, ultra moelleux à l’intérieur. Les noisettes apportent un vrai plus dans l’intensité du goût.

brunchbyalix-food-in-paris

Enfin, une dernière note saine (même si au final tout le repas l’as été, avec des propositions uniquement végétarienne sans qu’on le réalise vraiment) : kakis, clémentines et grenades.
Ou comment terminer sur une note colorée et pleine de vitamines.

brunch-by-alix-foodinparis

Une adresse pas prétentieuse mais qui joue dans le registre ultra-détendu, un brunch entièrement préparé maison avec une proposition équilibrée, dans des proportions parfaites, quoi demander de plus ?

Le Pigalle brunch by Alix est validé !

Formule à 32 euros avec boissons chaudes et fraiches incluses.

Le Pigalle
7, rue frochot
75009 Paris
http://lepigalle.paris

A propos de l'auteur

Parisien, la trentaine, passionné de cuisine, de cigares, de jazz, et de voyages. Je me nourris un peu de tout ça chaque jour. Je partage ici les adresses qui m’ont séduites, pensant qu'il serait dommage de s'alimenter trois fois par jour par nécessité uniquement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ne ratez rien, abonnez-vous à la newsletter :

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles : revues de belles tables, interviews de chefs, reportages en cuisine, top de la rédaction, tout y passe !