V

ous voulez taper dans le mille ?
Voici deux propositions pour pâques autour de chocolats anti-conformistes : la première avec un oeuf façon pixel, la seconde avec un coffret renfermant une bonbonnière à assembler.

Les oeufs megapixel et gigapixel de Michaël Bartocetti

L’oeuf pixel en chocolat au lait ou chocolat noir.

Le chef pâtissier du Shangri-la hôtel Paris est allé puiser dans les souvenirs de son adolescence.
Loin d’être réservé aux geeks, voila un oeuf qui va parler à toute une génération.

Michaël Bartocceti, qui vient tout juste de recevoir le prix Lebey du meilleur dessert de l’année, avec une assiette autour du miel, est sous le coup de tous les projecteurs.

Le chef, bien connu du milieu, se lance dans une réalisation chocolatière pour tous.
Cette ré-interprétation de l’oeuf en format Méga (chocolat au lait de Jivara 40%) ou Giga (chocolat noir Caraïbe 66%), recèle quelques surprises.

La déclinaison d’oeufs en cinq couleurs.

D’abord il vous faudra choisi parmi l’une des cinq couleurs déclinés.

Vue sur les parois intérieurs parsemées d’éclats de nougatine à l’amande et à la fleur de sel.

Ensuite vous découvrirez en le cassant que les parois intérieurs sont parsemées d’éclats de nougatine à l’amande et à la fleur de seul.

Enfin son socle, qui généralement est la partie la moins intéressante, renferme ici un doux mystère : il est constitué d’un praliné aux pignons de pins rôtis et c’est absolument divin.

Si vous cherchez à (vous) faire plaisir tout en restant dans le thème de l’oeuf de pâques, cette création de Michael Bartocetti est faite pour vous.

A réserver 24H à l’avance.
Prix : Oeuf mégapixel 12cm à 48 euros et Oeuf gigapixel 18cm à 78 euros.

Shangri-La hôtel Paris
10, avenue d’Iéna
75016 Paris
+33 1 53 67 19 98
http://www.shangri-la.com/paris/shangrila/

La Bonbonnière de la Manufacture Alain Ducasse

Le coffret très intriguant de l’oeuf Bonbonnière à la finition soignée.

Les créations de la Manufacture sont souvent très poussées, on se souvient de l’oeuf tourné qui avait marqué. Il est toujours disponible mais cette année vient s’ajouter une nouveauté à la gamme.

Un coffret haute couture qui surprendra et fera le bonheur de ceux qui auront le plaisir de l’ouvrir.

Il faut dire que le packaging est particulièrement bien réussi, et participe allègrement à créer la surprise de cette découverte.

A l’ouverture, une odeur intense vous envahira, sacralisant encore plus le moment, que je vous laisse découvrir en vidéo.

L’intérieur du coffret embossé.

Une grande finesse se dégage des pralinés amandes ou coco, avec une longueur en bouche très intense.
Difficile il sera de résister à ne pas gouter avant même d’avoir lu et suivi les instructions !

La Bonbonnière une fois montée et remplie de fritures pralinées.

Une fois terminé, l’assemblage (facile et ludique vous l’aurez compris) se présente ainsi : une bonbonnière refermant des fritures de pralinés, cloches mais aussi poissons et escargots.

Un vrai beau cadeau, qui comblera des amateurs exigeants.

Oeuf la Bonbonnière : 65 euros.

La manufacture Alain Ducasse
40, rue de la roquette
75011 Paris
https://www.lechocolat-alainducasse.com/fr/
 

A propos de l'auteur

Parisien, la trentaine, passionné de cuisine, de cigares, de jazz, et de voyages. Je me nourris un peu de tout ça chaque jour. Je partage ici les adresses qui m’ont séduites, pensant qu'il serait dommage de s'alimenter trois fois par jour par nécessité uniquement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ne ratez rien, abonnez-vous à la newsletter :

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles : revues de belles tables, interviews de chefs, reportages en cuisine, top de la rédaction, tout y passe !