Voila un concept auquel vous n’avez sans doute pas échappé : de nombreux chefs (ou cuisiniers) proposent leurs services à des particuliers.

Je vous parle aujourd’hui d’un jeune talent qui a décidé de lâcher son travail dans l’informatique pour se lancer dans la cuisine de ses origines et qu’il affectionne, celle de Pondichéry.

Dev vous propose d’entrer dans son univers via plusieurs menus au choix et s’occupe ensuite de tout : achats des produits, assemblage, dressage, service, et bien sûr rangement de votre cuisine !

Autrement dit un vrai confort, lié à une expérience de dégustation riche en saveurs.

Aucune crainte, le chef adaptera la force des épices et du piment à votre palais. C’est un chef à l’écoute et c’est par une bonne communication que débutera correctement votre expérience.

C’est un menu végétarien qui lui a été commandé (intitulé menu Ghandi) et voici comment cela commence.
IMG_4180
En apéritif le chef nous a régalé de canapés croustillants aux champignons de Paris, feuilles de cari, graines de moutarde et écume coco. Le support utilisé est une sorte de chips indienne appelée pappadum, en fait des galettes de farine de haricots. Ca démarre bien, avec toujours le respect des équilibres entre épices et écume coco pour apaiser le côté pimenté, et petite touche relevée avec le cumin des pappadums. Voila un amuse-bouche qui dépayse, et dont le croustillant offre un côté ludique.

En entrée, une symphonie végétale au garam massala, chutney de coriandre et fines pousses.

IMG_4182

C’est une belle assiette qui arrive, pleine de fraîcheur, avec une belle harmonie entre les ingrédients : quelques radis ou betteraves jaunes pour l’amertume, qui viennent contrebalancer le chutney de coriandre et le garam masala épicé. Voila de quoi nous ouvrir l’appétit sérieusement.

IMG_4187_Fotor

En plat principal attention : un riz au lait de coco, citron et feuilles de cari, accompagné de gombos à la graine de moutarde, choux de Bruxelles au cumin, et endives au vadouvam ! Le riz ultra parfumé se déguste tout seul tellement il est fondant, et c’est sans compter sur les accompagnements recherchés et très réussis qui viennent le mettre en valeur. Du joli travail car on est à la fois surpris mais rassuré par des goûts déjà expérimentés, que l’on retrouve cette fois-ci avec des légumes connus tels que le chou de Bruxelles ou l’endive. Le chef réussit ce pari de nous mettre en confiance, le résultat est qu’on se régale.

Enfin le dessert magistral qui a fini de rassasier tous les convives jusqu’à la dernière cuillère : une semoule fondante au ghee, lait de coco et cardamome, coulis maison de mangue au citron vert !IMG_4195_Fotor

C’était une vraie apothéose pour les gourmands : imaginez que ce dessert, qui est servi tiède, fond dans la bouche en laissant un goût de coco et de cardamome. Pas d’inquiétude pour les réfractaires aux épices qui ne font pas forcément leur quotidien : le chef les utilise avec parcimonie et ne vous bouscule jamais. Les notes de coulis de mangue maison viendront ajouter l’acidité et le sucre nécessaires à l’accord parfait de ce gâteau. Une jolie réalisation qui vient clôturer ce repas sur une note de douceur.

Il faut ajouter que le chef est très sensible à la cuisine saine : produits bios ou de première qualité uniquement, et pas d’utilisation de beurre mais de ghee (beurre clarifié). Il bannit également les fritures de ses propositions.

Le résultat, c’est une cuisine légère et digeste, dépaysante sans être perturbante.
Pour un peu, on en oublierait presque que c’était végétarien.

Menus complets entre 30 et 60 euros, et menu du chef à 80 euros (avec foie gras, st-jacques ou pigeon)
A noter que Dev dispense aussi des cours de 4 heures au prix de 50 euros.

Paris Curry
Dev Delavictoire
http://pariscurry.fr/
et sur https://www.facebook.com/pariscurry.fr
+33 6 51 46 60 30

A propos de l'auteur

Parisien, la trentaine, passionné de cuisine, de cigares, de jazz, et de voyages. Je me nourris un peu de tout ça chaque jour. Je partage ici les adresses qui m’ont séduites, pensant qu'il serait dommage de s'alimenter trois fois par jour par nécessité uniquement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ne ratez rien, abonnez-vous à la newsletter :

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos derniers articles : revues de belles tables, interviews de chefs, reportages en cuisine, top de la rédaction, tout y passe !